Jeune Monarque de Fatu Hiva

Jeune Monarque de Fatu Hiva

Photo Caroline Blanvillain

Jeune Monarque de Tahiti

Jeune Monarque de Tahiti

Photo Moana Iti

Phaéton à brins rouges – Tava’e

Phaéton à brins rouges – Tava’e

Photo de Jean-François Charles

Marquesan Kingfisher – Pahi

Marquesan Kingfisher – Pahi

Photo Fred Jacq

Ultramarine Lorikeet – Pihiti

Ultramarine Lorikeet – Pihiti

Photo Caroline Blanvillain

Kuhl’s Lorikeet – Ura

Kuhl’s Lorikeet – Ura

Photo Jean-Paul Mutz

Blue Lorikeet – Vini

Blue Lorikeet – Vini

Photo Caroline Blanvillain

Lori nonnette – Vini

Lori nonnette – Vini

Photo Denis Saulnier

Lori ultramarin – Pihiti

Lori ultramarin – Pihiti

Photo Doukas

Lori de Kuhl – ‘Ura

Lori de Kuhl – ‘Ura

Photo Jean-Paul Mutz

Echos de l'asso

29 mar

Te Manu N°85

Le premier numéro d’une année spéciale pour la SOP Manu, celle de ses 25 ans d’existence !

TeManu_85

24 fév

TE Manu N°84

C’est avec une très grande tristesse que nous avons appris, en décembre, le décès de notre président d’honneur, Georges Sanford. Le dernier Te Manu de 2014 tenait à lui rendre hommage.

TeManu_84

 

Nos actions

Monarque de Fatu Hiva

Monarque de Fatu HivaEndémique de Fatu Hiva aux Marquises, le Monarque de Fatu Hiva ou ’oma’o ke’eke’e, (Pomarea whitneyi), est classé en danger critique d’extinction (CR).

Des prospections récentes ont montré qu’il restait moins de 50 monarques, alors que les estimations de 2006 s’élevaient à 275 individus. Bien qu'elle ait ralenti au cours des 4 dernières années, la vitesse de déclin est très alarmante. En 2014, 25 individus vivaient dans les zones protégées avec seulement 5 couples ayant produit des poussins !

L'espoir est cependant de mise, car de 2008 à 2014, plusieurs petits ont survécu à leur envol et ces jeunes oiseaux colonisent eux aussi la zone protégée. Ils sont facilement identifiables car ils présentent des plumes blanches à brunes, alors que les adultes sont entièrement noirs.



En savoir plus

Monarque de Tahiti

Monarque de TahitiEndémique de Tahiti, le Monarque de Tahiti ou 'ōmāma'o (Pomarea nigra) est classé en danger critique d’extinction (CR).
Seuls 12 individus étaient connus en 1998, date à laquelle la SOP s'est lancé dans son sauvetage.
Grâce à des efforts continus de protection des nids de cette espèce peu prolifique, elle compte désormais 46 oiseaux adultes et 17 couples dont 11 se sont reproduits en 2014.


En savoir plus

Etude et protection du Pétrel de Tahiti

Etude et protection du Pétrel de TahitiEn 2012, un programme d'étude et de protection du Pétrel de Tahiti a été mis en place par la Direction de l'environnement de Polynésie française, dans le cadre du projet "Stratégie Nationale pour la Biodiversité" portant sur la conservation des plateaux Temehani sur l'île de Raiatea.

En savoir plus

Biosécurisation de Rimatara

Biosécurisation de RimataraRimatara est la dernière île habitée des Australes indemne de rat noir.

La colonisation de cette île par le rat noir signifierait à plus ou moins court terme l’extinction de l’unique population présente en Polynésie française de ‘ura ou Lori de Kuhl (Vini kuhlii), endémique de Polynésie orientale et une diminution certaine des effectifs du ‘oromao ou Rousserolle de Rimatara (Acrocephalus rimatarae), une espèce endémique présente uniquement sur cette île.

Outre leur importance patrimoniale, ces oiseaux ont une importance éco-touristique majeure pour le développement de Rimatara.

En savoir plus

Biosécurisation de Ua Huka

Biosécurisation de Ua HukaUa Huka est la dernière île habitée des Marquises encore indemne de rat noir, et son arrivée signifierait l’extinction du pihiti ou Lori ultramarin (Vini ultramarina) et du pati’oti’o ou Monarque Iphis (Pomarea iphis), deux espèces endémiques présentes uniquement sur cette île, sachant dans le cas du pihiti que l’espèce est désormais éteinte sur Nuku Hiva, Ua Pou, Hiva Oa, Tahuata et Fatu Hiva (où elle avait été introduite dans les années 90) et que la première cause de disparition des Monarchidés est le rat noir.



En savoir plus

Sensibilisation et formation

Sensibilisation et formationSelon ses possibilités, l'association:
- organise et participe à des actions de sensibilisation du public (Journées de l’environnement, Conférences...) et communique auprès des médias (Radio, Télévision)
- intervient auprès des établissements scolaires
- organise des sorties sur le terrain (observations, enregistrements sonores, photographies...).

En savoir plus

Missions d’inventaires

Missions d’inventairesL'association mène de nombreuses missions d'inventaires ornithologiques dans les îles de Polynésie française, de l'organisation logistique à la réalisation sur le terrain. A titre d'exemple, début juin 2012, un groupe de scientifiques (un botaniste, une biologiste marine et cinq ornithologues) venu en voilier a réalisé une mission sur trois atolls isolés et inhabités du sud des Tuamotu : Morane, Vahanga et Tenarunga, très rarement abordés. Le but de cette visite : faire l’inventaire de la faune et de la flore de ces atolls avec comme objectif un projet d'éradication du rat présent sur deux de ces îles.

En savoir plus

Sauvetage des oiseaux marins

Sauvetage des oiseaux marinsUn programme de sauvetage des oiseaux marins a été mis en place par l'association. Il consiste à mener des actions de communication et de sensibilisation de la population, et à coordonner un réseau de bénévoles "sauveteurs" afin de recueillir les oiseaux marins en détresse, en particulier les pétrels et puffins ayant subi l’attraction aux lumières.

En savoir plus

Nos partenaires