Home Doctoriales de Polynésie française 2017

Doctoriales de Polynésie française 2017

Doctoriales de Polynésie française 2017

Les Doctoriales de Polynésie française ont lieu les 2, 3 et 4 mai à l’UPF. Découvrez le dynamisme et la diversité des travaux de recherche menés sur le fenua.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien : http://www.upf.pf/fr/content/les-doctoriales-de-polyn%C3%A9sie-francaise-2017

Les présentations sont publiques et ouvertes à tous.

Elles représentent la meilleure chance, pour quiconque s’intéresse à la recherche, d’acquérir un panorama complet des travaux de recherche qui sont menés en Polynésie française.

Horaires

  • mardi 2 mai : 8h30 à 14h45 (Inauguration à 8h30) – Amphi A3 de l’UPF.
  • mercredi 3 mai : 9h à 14h45 – Amphi A3 de l’UPF.
  • jeudi 4 mai : 9h à 12h15 – Amphi A3 de l’UPF.
    • Délibération du jury de 13h45 à 15h00
    • Remise des prix : jeudi 4 mai à 15h00 – Amphi A3 de l’UPF.

Les présentations des travaux de recherche

  • soit sous forme de posters avec une présentation orale de 5 minutes (pour les étudiants inscrits en première année de thèse) ;
  • soit sous forme de communications orales de 15 minutes (pour les étudiants inscrits en deuxième de thèse et plus).

Les posters seront installés au rez-de-chaussée du bâtiment A. Les doctorants seront présents durant toute la durée de la manifestation.

« Manu » dans les récits polynésiens

–> Le 2 mai à 11h40, dans l’Amphi A3 de l’UPF, a eu lieu la présentation par Raphaël Richter-Gravier  de son travail de recherche en cours sur :
« Manu » dans les récits polynésiens, une étude comparée de l’oiseau dans les traditions des Maoris de Nouvelle-Zélande et dans les autres traditions polynésiennes.

Ce travail de recherche, qui s’inscrit dans le cadre d’un doctorat en anthropologie (Université d’Otago, Nouvelle-Zélande, en co-tutelle avec l’UPF), consiste à compiler les traditions orales recueillies sur toutes les îles du « Triangle polynésien » depuis la fin du 18e siècle jusqu’à nos jours et qui mentionnent des oiseaux comme acteurs du récit.

À partir de cette compilation, le chercheur analyse les rôles et fonctions des oiseaux dans ces récits pour mettre en lumière des motifs récurrents et des similitudes entre les différentes cultures polynésiennes.

Ce travail vise à montrer la richesse du rapport entre l’homme et l’oiseau dans les traditions orales polynésiennes.


Montage Photo de Raphaël Richter-Gravier

Tout le programme ci-dessous :

prog2017.jpg