Home Monarque de Fatu Hiva : l’optimisme revient enfin !

Monarque de Fatu Hiva : l’optimisme revient enfin !

Monarque de Fatu Hiva : l’optimisme revient enfin !

Monarque de Fatu Hiva_fin 2016 red_site© Thomas Ghestemme

Le Monarque de Fatu Hiva est endémique de l’île du même nom. C’est l’oiseau le plus menacé d’extinction de Polynésie française avec seulement 3 couples fertiles au monde !

Thomas Ghestemme est le responsable du programme de conservation du Monarque de Fatu Hiva. Il est de retour de cette île du sud des Marquises et nous livre ses observations.

Le principal bilan de la mission confirme que le 5ème jeune de l’année 2016 vient de naître. Les 4 premiers sont toujours visibles dans la vallée, ce qui ne se voyait pas avant cette année car quasiment tous les jeunes étaient capturés par les chats.

La stérilisation des chats domestiques s’est poursuivie dans les deux villages de l’île.

Ainsi, cinquante interventions ont été réalisées en 2016 et portent à 80 le nombre de chats stérilisés gratuitement en 4 ans.

Nous avons enfin compris que les chats étaient les responsables de la disparition des oiseaux et nous pouvons maintenant espérer sauver l’espèce !

Merci au Pays, à la Mairie de Fatu Hiva et aux autres financeurs et mécènes qui croient encore cette sauvegarde possible !

 
Pour en savoir plus

Le Rat noir, ce gros rat arboricole qui consomme aussi les noix de coco, atteint facilement les nids de monarques qui sont situés dans des purau ou fau (Hibiscus tiliaceus).
Le chat retourné à la vie sauvage est également responsable de la disparition de nombreux oiseaux pour cette population extrêmement réduite.
Le risque d’extinction dans les années à venir est très important et tous les efforts doivent se porter à sauver cette espèce de la disparition.

 

Les actions de l’association Manu

C’est pourquoi l’association Manu mène depuis 2007 un programme de conservation visant à augmenter les effectifs de l’espèce.
Deux employés de l’association œuvrent quotidiennement sur le terrain (Arthur Matohi et Emile Tauapaohu). Ils sont aidés par un patenté à mi-temps (Manuera Terorohauepa).

Manuera en observation sur un territoire de Monarque de Fatu Hiva (Photo Robert Luta)

Ils ont pris à cœur la sauvegarde de leur oiseau, 6 jours sur 7, malgré le travail difficile dans des vallées escarpées.
Cinq bénévoles ont également aidé l’équipe en 2016 pour les actions de terrain ou la stérilisation des chats domestiques, dont 2 venant de Nouvelle Zélande.

 

La population de Fatu Hiva s’implique aussi

L’association Manu travaille également avec les habitants de Fatu Hiva pour sensibiliser les scolaires et les propriétaires de la vallée hébergeant les monarques, notamment via des réunions de Groupe de gestion Participative où chacun est tenu au courant des actions et peut échanger des réflexions.

Nous travaillons aussi avec les propriétaires terriens dont les terrains hébergent les Monarques sur des projets de développement durable.
Un de ceux ayant le mieux marché est l’aide au développement de l’apiculture par des formations et du matériel. Ainsi, le nombre de ruches a augmenté de 452 % en 2 ans et a généré 3 Millions de Francs Pacifique de revenus pour les propriétaires en une année.

 

Comment aider ?

L’augmentation des moyens techniques et financiers doit se poursuivre car elle est indispensable à la survie de l’espèce.

Nous relançons l’appel au mécénat auprès des entreprises locales pour trouver les fonds nécessaires pour augmenter les actions.

 

Comme nous sommes reconnus d’intérêt général, la totalité du don est déductible du bénéfice imposable de l’entreprise.
Nous acceptons également les dons des particuliers.

 

Remerciements

Ce programme a bénéficié en 2016 du soutien du Pays, de l’État, de l’Europe via le financement BEST 2.0.

La Fondation JENSEN via BirdLife International diot également être remerciée.

Nous remercions également le Zoo d’Auckland, la société Animal Control Products Ltd (NZ), la Mairie de Fatu Hiva et la société Air Tahiti, pour son soutien à travers des billets à prix réduit.

Le sponsoring du navire ARANUI ainsi que des sociétés Océanie Pneus et Hanavai a été précieux.

Huit parrains ont également apporté leur soutien au programme en 2016.

Un très grand merci à tous.

 

Les protecteurs du Monarque à Fatu Hiva © Jason Zito

 

Texte et photo à la une de Thomas GHESTEMME

Contact : tel +(689) 40 52 11 00,

e-mail : contact@manu.pf

FB : Manu-SOP