Home Les oiseaux Carpophage des Marquises

Carpophage des Marquises

CARPOPHAGE DES MARQUISES

Photo Jean-François Butaud


ASPECT ET IDENTIFICATION

55 cm. Mâle et femelle d’apparence identique, les ailes de la femelle sont plus courtes et elle est légèrement plus petite. La tête, le cou, la poitrine et le ventre sont gris, ce gris tire sur le blanc au niveau du front et devient franchement blanc sur la large excroissance, appelée cire, qui orne le dessus du bec. Le dos, les ailes et la queue sont bleu-ardoise. Les sous-caudales sont rouges. Les juvéniles ont des couleurs identiques, mais des reflets marrons sont visibles sur les ailes et le corps. Ils s’atténuent avec l’age. L’iris des adultes est blanc, leur cire est bien développée ; l’iris des juvéniles est marron et leur cire est tout juste marquée.

Ordre : Columbiformes

Famille : Columbidae

Catégorie : Oiseaux terrestres endémiques


DISTRIBUTION

Île de Nuku Hiva uniquement depuis son extinction de l’ensemble des îles Marquises, coïncidant avec les premiers peuplements humains. Des ossements de cet oiseau ou d’une espèce proche ont été retrouvés sur Hiva Oa, Ua Huka et Tahuata, mais également dans les îles de la Société et aux îles Cook. La SOP a réintroduit 5 upe en 2000-01 sur l’île de Ua Huka dans l’espoir d’y constituer une population de sécurité. Tous ont été revus régulièrement par la suite. Deux nids, deux juvéniles et deux oiseaux non marqués, susceptibles d’être nés sur Ua Huka ont été vu en 2003, lors de la deuxième phase de réintroduction pendant laquelle 4 nouveaux upe de Nuku Hiva ont été relâchés sur Ua Huka. La population de Ua Huka compte désormais plus d’une trentaine d’individus.


CARACTÉRISTIQUES

Arbres des petites vallées de 250-1300 m d’altitude de part et d’autre des crêtes centrales.

3 à 5 « kraaa » forts et successifs rappelant le cri des corvidés, émis surtout tôt le matin ou le soir. Certains individus peuvent émettre des ululements ou des roucoulements doux pendant 10 à 20 minutes. Des « kraaa » de faible intensité sont également émis pendant les interactions sociales.

Fruits du maii (Terminalia catappa), pua enana (Fagraea berteroana), Goyavier (Psidium guajava), fei (Musa troglodytarum), motoi (Cananga odorata), aoa (Ficus prolixa), tou (Cordia subcordata), Faux-pistachier (Syzygium cumini) ; feuilles du maii ; fleurs du hau (Hibiscus tiliaceus) et du eva (Cerbera manghas) ; insectes.

Probablement de mars-avril à septembre-octobre. Cependant, une période de reproduction étendue toute l’année n’est pas à exclure. Ponte d’un oeuf blanc (de 49 x 36 mm), dans un nid sommaire (structure plate en brindilles) construit dans un arbre (aoa, maii et Manguier Mangifera indica) entre 5 et 20 m d’altitude.

© Textes : Caroline BLANVILLAIN et SOP Manu

 

Bibliographie :
https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/418831
http://avibase.bsc-eoc.org/species.jsp?avibaseid=2B8F92F2160D283B

NOMS

Nom scientifique : Ducula galeata (Bonaparte, 1855)

Noms polynésiens :
Upe (Nuku Hiva)

DISTRIBUTION
  • Marquises (Nuku Hiva uniquement)

STATUT ET PROTECTION

L’espèce est en danger d’extinction. C’est une des rares espèces d’oiseau qui est passée du stade critique au stade en danger ces dix dernières années dans le monde, et ceci grâce à la translocation. Les principales menaces qui pèsent sur elle sont : 1) le braconnage (réalisé au fusil à plomb ou avec une arme de jet : un bâton, une arbalète, un fusil sous-marin car les upe, confiants et curieux se laissent approcher facilement mais cette menace semble avoir significativement diminué depuis la translocation ; 2) la disparition et dégradation des forêts ; 3) la prédation des jeunes et des nids par les rats noirs ; 4) la prédation des adultes et des juvéniles par les chats ; et 5) l’introduction d’un oiseau vecteur d’une maladie aviaire. Effectifs : 200 ± 100 sur Nuku Hiva selon les recensements successifs menés ces dernières années par différentes personnes.
L’espèce est inscrite en catégorie A, sur la liste des espèces protégées par la réglementation territoriale de Polynésie française Elle est classée « en danger » (EN) sur la liste rouge de l’UICN.