Home Sauvegarde des Monarques de Polynésie – Appel 2019 de la SOP

Sauvegarde des Monarques de Polynésie – Appel 2019 de la SOP

Sauvegarde des Monarques de Polynésie – Appel 2019 de la SOP

Le programme de sauvegarde du Monarque de Tahiti ou ‘Ōmāma’o a fêté ses vingt ans en 2018

Il y a désormais 79 Monarques sur Tahiti.

Il reste l’un des oiseaux les plus menacés de disparaitre, car il doit affronter pas moins de 10 espèces introduites envahissantes sur son territoire.
La Société d’Ornithologie de Polynésie ‘Manu’ contrôle ses prédateurs et restaure l’habitat du Monarque avec l’aide des habitants, des enfants des écoles, des propriétaires des terres et des communes (Punaauia, Paea).
Ces actions ont permis l’envol de 71 jeunes en 5 ans, dont 15 en 2018.
Il y a donc de l’espoir, mais la Petite Fourmi de Feu (PFF), une des pires fourmis invasives de la planète a déjà atteint ses premiers territoires.

La SOP prend en charge 70 ha de colonies et vise à la mise au point d’une méthode d’éradication efficace.


Aux Marquises, il reste moins d’une trentaine de Monarques de Fatu Hiva ou ‘Oma’o ke’eke’e’

C’est l’oiseau le plus menacé de disparaitre, car il doit affronter deux redoutables prédateurs introduits.
‘Manu’ contrôle ces prédateurs et protège l’habitat du Monarque avec l’aide de la population grâce aux écoles, à la commune de Fatu Hiva et à des projets de développement.
Ces actions ont permis l’envol de 24 jeunes en 5 ans mais il n’y a que 5 couples fertiles.
Il y a donc de l’espoir, mais ces actions sont très coûteuses.


Aidez-nous à sauver les oiseaux de Polynésie !

La moitié des oiseaux de Polynésie française sont menacés par les espèces envahissantes et 10 espèces d’oiseaux endémiques de Polynésie française sont classées en danger critique d’extinction (CR) par l’UICN France.

La SOP doit faire des choix et se concentrer sur les urgences.
Alors, aidez-nous à sauver l’environnement !

Ne laissons pas nos oiseaux devenir des dodos, comme à La Réunion. Chaque extinction est définitive.

 
Téléchargez l’Appel 2019 en version pdf ici