Home Sauvetage des Pétrels et Puffins: bilan 2015

Sauvetage des Pétrels et Puffins: bilan 2015

Sauvetage des Pétrels et Puffins: bilan 2015

Grâce aux bénévoles sauveteurs et à la mobilisation incroyable de la population pour ce sauvetage, ce sont 472 oiseaux marins qui ont été rapportés à la SOP :

382 Pétrels de Tahiti,
32 Puffins de Baillon,
20 Noddis bruns pour la plupart,
21 Sternes (surtout des Gygis),
6 Phaétons à bec jaune,
8 Fous (bruns et masqués),
et 2 oiseaux assez rares (un Pétrel de Lesson et un Puffin du Pacifique)

L’année 2015 a été exceptionnelle, grâce à la population qui s’implique volontiers dans ces sauvetages, protège les oiseaux en les mettant à l’abri et nous appelle au plus vite.

Le fait de sensibiliser la population permet également de récupérer des individus en détresse appartenant à d’autres espèces.

Jeune Gygis alba ou sterne blanche - Photo M. Franc de Ferrière

Jeune Gygis alba ou sterne blanche – Photo M. Franc de Ferrière

Certains bénévoles accueillent chez eux, soignent et nourrissent pendant des semaines parfois, les poussins tombés du nid à cause des élagages en prévision des cyclones ou à cause de grands vents et ramassés par des personnes attentives.

Nous conseillons cependant de tout faire pour remettre les poussins dans un arbre au plus près de l’endroit où vous l’avez trouvé de manière à ce que leurs propres parents puissent continuer à s’occuper d’eux.

Bravo à tous et merci pour nos oiseaux !

Merci à notre partenaire, le Tikehau Pearl Beach Resort (South Pacific Management) pour son implication cette année encore et son soutien financier (impression des guides du sauveteur et des auto-collants « Sauvons le Noha« , abonnement du vini SOS Pétrels).

 

RAPPEL

La Polynésie française abrite 12 espèces de Pétrels et Puffins qui s’y reproduisent.

A Tahiti, on peut observer principalement le Pétrel de Tahiti (noha) et le Pétrel à collier, le Puffin de Baillon (ou d’Audubon) et le Puffin du Pacifique.

Pétrel de Tahiti - Photo Fred Jacq Ces oiseaux nichent dans les montagnes à l’abri de terriers creusés sous les racines d’un arbre ou au milieu de rochers.

Pétrel de Tahiti – Photo Fred Jacq

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pétrel de Tahiti échoué au sol

Lors de l’envol des jeunes, encore inexpérimentés, il arrive que ceux-ci soient attirés par les éclairages des maisons, des rues ou des stades, ce qui les amène à s’échouer au sol.

Ils sont alors, la plupart du temps, incapables de redécoller seuls et peuvent être la proie de prédateurs ou finir écrasés par des voitures.

 

 

Lâcher de Pétrel - Photo Fred JacqBeaucoup pensent qu’ils sont blessés mais il suffit souvent de les aider à reprendre leur vol vers l’océan pour les sauver !

Lâcher de Pétrel – Photo Fred Jacq