Home Causes Le Martin-chasseur de Niau – For the Tuamotu Kingfisher!

Le Martin-chasseur de Niau – For the Tuamotu Kingfisher!

  • Perçu
  • Requis
  • Dons

Le Martin-chasseur de Niau – For the Tuamotu Kingfisher!

Espèce classée « en danger critique d’extinction » sur la liste rouge de l’UICN.
A critically endangered species who needs your protection.

Améliorons le taux de survie trop faible des femelles et des juvéniles du Martin-chasseur de Niau !

Juvenile and adult female survival are the life history stages most compromised in the population!

 


Les aspects du programme

La population de Martins-chasseurs de Niau était estimée à quelques centaines d’oiseaux (400-600) en 1974 (Holyoak et Thibault 1984).

L’espèce était encore abondante dans les années 90 (Seitre et Seitre 1992) : elle était estimée autour de 135 individus en 2009 (Gouni et al 2009) et à 144 individus en 2014 (Blanvillain et Ghestemme 2014).
Un Plan d’Action Espèce a été renseigné et a permis de faire un bilan des connaissances et d’identifier les actions à mettre en place pour la conservation de l’espèce.

Ces actions ont débuté en juillet 2014 et sont prévues pour la période 2014-2018 en concertation avec les membres de l’association locale de protection de l’oiseau, l’association Vaitamae.

Les principales actions sont:

  • suivi de la reproduction,
  • protection des nids et des zones de nourriture,
  • contrôle des chats sur l’atoll,
  • recensement des oiseaux,
  • sensibilisation de la population et des enfants.

 

– Pour en savoir plus, consulter la thèse de Diane Zarzoso-Lacoste

– Documentaire « Les rats, pirates des îles » (CNRS images, lien ci-dessus) – La partie  sur Le Martin-chasseur de Niau commence à 15 min 25 sec )

http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=2263

 

Koteuteu3_OR-Alu_red©Thomas GhestemmeJeune Kote’ute’u – Photo Thomas Ghestemme


Program aspects

Surveys in 2009 estimated 135 individuals, roughly equivalent to 90 mature individuals.

The number was estimated to 144 individuals in 2014 (Blanvillain et Ghestemme 2014).

A project studying the species’s ecology, behaviour and movements took place from 2006 to 2012.

The entire island was thoroughly surveyed for the birds, which were colour-ringed and radio-tagged to track movements, nesting success and survival.

Conservation actions proposed:

  • keep on studying the species’ ecology and reproduction
  • research the impact of rats and cats on kingfisher survival and reproduction
  • promote best practice with coconut farmers to reduce losses and disturbance to nesting trees
  • community and children awareness to high priority of conservation programs

 

For more details, please read:

http://www.birdlife.org/datazone/species/factsheet/22683499
http://www.iucnredlist.org/details/22683499/0