Home Assemblée générale ordinaire 2019 de la SOP

Assemblée générale ordinaire 2019 de la SOP

Assemblée générale ordinaire 2019 de la SOP

L’Assemblée générale ordinaire de MANU s’est bien tenue le samedi 16 mars 2019 dans la salle de l’Extension de la mairie de Punaauia avec un quorum atteint du 1er coup grâce aux membres qui se sont déplacés et à ceux qui ont pris le temps d’envoyer leurs pouvoirs.
Ce fut studieux et en même temps très agréable grâce à la superbe présentation de Thomas. Un grand merci à notre expert-comptable qui était présent encore cette année lors de notre Assemblée pour apporter toutes les  précisions utiles au bilan financier.


Les obligations statutaires ont pu être remplies en 2018 par la poursuite de nos actions

  • de terrain et de recherche pour la conservation des espèces menacées et la restauration de leurs habitats
  • de sensibilisation des populations et des décideurs à l’importance de ces actions.

Rapport à l’Assemblée sur la vie de MANU

La SOP a atteint un total de 190 adhérents en 2018 (contre 198 en 2017 et 180 en 2016), nombre qui se compose comme suit : 149 membres, 19 membres à vie, 2 entreprises, 14 étudiants et 6 scolaires.
Des bénévoles soutiennent les actions de MANU au travers de 4 réseaux :
– le réseau des “Jardiniers” – 10 campagnes d’amélioration de l’habitat du Monarque ont été menées par les bénévoles  (215 jours / homme) en luttant contre le Miconia, le Tulipier du Gabon (Pisse-pisse) et autres espèces invasives et en plantant 571 arbres indigènes
– le réseau des “Piégeurs” – 31 riverains de Punaauia et Paea se sont mobilisés dans la lutte contre les oiseaux nuisibles pour les Monarques (Martins tristes et Bulbuls)
– le réseau des “Sauveteurs” – Environ 30 sauveteurs de Pétrels et/ou familles d’accueil d’oiseaux de mer en détresse
– le réseau des “Anti PFF” – Ce sont 73 foyers de Punaauia contaminés par la Petite Fourmi de Feu (PFF) qui ont également collaboré avec la SOP durant 2018


En 2018, la SOP a participé à plusieurs manifestations grand public

– le 23/01/2018 – Animation sur les oiseaux marins au Musée de Tahiti et des îles avec l’Armée de l’Air et l’association « Les Tamari’i du Ciel »
– le 30/05/2018 – Mise au point d’un pacte ou « Papature ‘avei’a » sur la gestion de plusieurs espèces envahissantes
– le 19/06/2018 – Atelier de réflexion sur les « mécanismes fonciers pour la conservation et la résilience au changement climatique »
– le 27/06/2018 – Atelier de sensibilisation des maires à la pollution lumineuse
– le 21/07/2018 – Tenue d’un stand « Manu » à l’occasion des Championnats du monde de Va’a


La communication s’est faite au travers des médias locaux et de divers autres canaux

– Bulletin Te Manu (1 parution en 2018)
Lettre annuelle Te Manu iti qui a fait le point à la mi-saison en janvier 2018 sur la reproduction du Monarque de Tahiti
– Site internet www.manu.pf, presque entièrement bilingue, avec des informations utiles sur l’association, des fiches sur les espèces et les actions de la SOP
– Une rubrique spéciale « Nos partenaires » est dédiée aux partenaires institutionnels ou privés qui soutiennent les programmes de conservation des oiseaux
Page Facebook (Manu-SOP) qui relate les événements et contribue à la sensibilisation et à l’information du grand public
– Presse (La Dépêche, Tahiti-Infos), télévision (TNTV, Polynésie 1ère) et radio (Radio 1)
Air Tahiti Magazine qui présente un sujet en rapport avec les oiseaux dans chaque numéro trimestriel
Te Rau Mata Arai, la lettre d’informations du Réseau contre les Espèces Envahissantes
– Au niveau national au travers de l’Oiseau Magazine de la LPO, des newsletters de l’UICN France ainsi que d’autres magazines animaliers
– Au niveau européen par la BEST Newsletter
– Au niveau international via les réseaux de BirdLife International, Pacific Invasives Initiative, Island Conservation


Les programmes de conservation et d’étude

Les actions de Manu se sont poursuivies en 2018 avec plusieurs programmes menés par notre équipe.

  • La sauvegarde du Monarque de Tahiti   (‘Ōmāma’o – Pomarea nigra)
  • La sauvegarde du Monarque de Fatu Hiva   (‘Oma’o ke’e ke’ePomarea whitneyi)
  • La sauvegarde du Martin-chasseur de Niau   (Koteuteu – Todiramphus gertrudae)
  • le Martin-chasseur des Marquises  (Pahi –  Todiramphus godeffroyi)
  • Le programme de restauration de l’avifaune des Gambier
  • Les programmes de biosécurité menés à Rimatara et Ua Huka
  • Le recensement des oiseaux de Ua Huka
  • Restauration et protection de Rapa
  • Recensement du Koko de Rapa
  • Le projet de la restauration des îles et îlots inhabités des Marquises
  • Protection des atolls du groupe Actéon
  • Le recensement de la Rousserolle de Tahiti
  • Le recensement d Héron strié de Tahiti
  • Étude de la PFF
  • Soutien pour la gestion durable du prélèvement des oeufs de Kaveka
  • Sauvetage des Pétrels et autres oiseaux marins
  • Production de Santal de Tahiti pour le bénéfice des propriétaires de vallée
  • Prestations diverses (à Tetiaroa – Bora Bora – Raivavae)

Le rapport moral et financier 2018 paraitra in extenso dans un prochain Te Manu. Merci de votre patience !


Album photos de l’Assemblée générale