Home Rapport IPBES 2019: un constat alarmant sur l’état de la biodiversité

Rapport IPBES 2019: un constat alarmant sur l’état de la biodiversité

Rapport IPBES 2019: un constat alarmant sur l’état de la biodiversité

Le rapport de l’IPBES paru le lundi 6 mai 2019 parle d’un dangereux déclin de la nature et d’un taux d’extinction des espèces sans précédent et qui s’accélère.
Le rapport est alarmant puisqu’il précise qu’un million d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction au cours des prochaines décennies. Mais le rapport appelle aussi à trouver des solutions pour agir.

Lire ICI le communiqué de presse de l’IPBES.

Ressources supplémentaires :

Pour plus de commodité, un certain nombre de points importants soulevés dans le rapport, sont résumés dans la section « Informations complémentaires » qui suit ci-dessous :

Les principales conclusions du rapport :

1 – La biodiversité connait un déclin global sans précédent
Il ne s’agit pas de plusieurs cas particuliers; partout dans le monde, les preuves pointent toutes vers la même tendance au déclin.

2 – La biodiversité est essentielle à l’existence humaine
Nous sommes en train d’éroder les fondements mêmes de nos économies. Nos moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, la santé et la qualité de vie dans le monde entier sont en danger.

3 – Le rapport le plus exhaustif jamais produit sur la biodiversité
Avec ce rapport historique, personne ne peut plus dire que nous ne savons pas ! Nous sommes en train de dilapider notre patrimoine mondial commun.

4 – L’activité humaine, principale responsable
Parmi les cinq facteurs principaux affectant la nature figurent : les changements d’usage des terres et de la mer, l’exploitation directe de certains organismes, le changement climatique, la pollution et les espèces exotiques envahissantes.

5 – Les peuples autochtones, des gardiens de la biodiversité
Les études montrent que la nature gérée par les peuples autochtones se dégrade généralement moins vite que sur les autres territoires. Cette reconnaissance suggère donc l’importance de les mettre à contribution, de prendre en compte leurs points de vue, leurs droits ainsi que leurs pratiques.

6 – Il n’est pas trop tard pour agir
Pour remporter le combat et aboutir à un avenir plus durable, le monde va devoir adopter une approche globale. Un “changement transformateur” va devoir s’attaquer aux sources mêmes de la détérioration de la nature.

7 – Intégrer la biodiversité, la solution clé
Nous ne pouvons pas avoir des cibles séparées pour la conservation de la biodiversité. Nous devons toutes les intégrer parce qu’elles sont interconnectées les unes aux autres dans la fabrique de la vie.

Tiré du site : https://www.geo.fr/environnement/biodiversite-les-sept-conclusions-a-retenir-du-rapport-de-lipbes-195536

Bénévoles locaux au secours du Monarque de Tahiti