Home Sauvetage des oiseaux marins

Sauvetage des oiseaux marins

U
n programme de sauvetage des oiseaux marins a été mis en place par l’association. Il consiste à mener des actions de communication et de sensibilisation de la population, et à coordonner un réseau de bénévoles « sauveteurs » afin de recueillir les oiseaux marins en détresse, en particulier les pétrels et puffins ayant subi l’attraction aux lumières. Photo Jean KAPE


VOUS AVEZ TROUVÉ UN OISEAU

Pétrel de Tahiti


  • Évitez de le manipuler inutilement pour ne pas le stresser ni abimer ses plumes.
  • Placez-le dans un carton percé de quelques trous, au calme, à l’abri des prédateurs, de la chaleur et de la lumière.
  • Ne le nourrissez pas.
  • Appelez au plus vite l’association Manu au 87 222 799 ou contactez-nous par mail (info@manu.pf) ou sur Facebook. Nous tâcherons d’organiser sa récupération. Si personne ne répond, laissez votre nom et votre numéro de téléphone sur notre répondeur, et nous vous contacterons au plus vite.

MERCI POUR LUI !

Photo de Thierry ZYSMAN

ESPÈCES CONCERNÉES

Pétrel de TahitiPétrel de Tahiti
(Pseudobulweria rostrata)


Pétrel à collier (de Gould)Pétrel de Gould
(Pterodroma brevipes)


Puffin de BaillonPuffin d’Audubon
(Puffinus bailloni)


Puffin du PacifiquePuffin fouquet
(Puffinus pacificus)




LA POLLUTION LUMINEUSE

Les pétrels et puffins sont des oiseaux marins qui nichent en altitude dans les îles hautes de la Polynésie française. Leurs nids sont des terriers creusés dans la terre ou installés dans les rochers. La journée, ils pêchent en mer, et ne reviennent sur leurs colonies que de nuit. La principale menace pour ces espèces est la prédation par les mammifères introduits dans les îles par les hommes (rats, chats, chiens, cochons), et qui, devenus sauvages, occupent les milieux de prédilection de ces oiseaux. Cependant, sur l’île de Tahiti, une autre menace a été identifiée depuis une vingtaine d’années : la mortalité due à l’attraction aux lumières. En effet, de par leur activité nocturne à terre, les pétrels et puffins sont très sensibles à la lumière et le développement de l’urbanisation a fait apparaître le problème de la pollution lumineuse. Lors de leur premier envol vers la mer, les jeunes oiseaux sont attirés par les éclairages des villes. Certains tombent sur le sol et sont incapables de reprendre leur envol. Ils peuvent alors mourir de faim, de blessures engendrées par la chute ou de la prédation par des chats ou des chiens. Cependant, si ces oiseaux ne peuvent redécoller seuls d’un sol plat, il suffit bien souvent de les relâcher en bord de mer pour les aider à retrouver la liberté.

Si quatre espèces sont concernées par ce phénomène à Tahiti, la grande majorité des oiseaux retrouvés échoués sont des Pétrels de Tahiti.

DEVENEZ SAUVETEUR !

Le rôle d’un bénévole sauveteur est très simple et ne demande pas beaucoup de temps.

Téléchargez le Guide du sauveteur pour en savoir plus.

Si vous souhaitez vous impliquer dans le sauvetage, contactez Vini SOS Pétrels au 87 222 799.


Sauvons les pétrels 

Le guide du sauveteur  Le sauvetage en BD 

ACTIONS MISES EN PLACE

S’inspirant des actions menées sur l’île de la Réunion et dans l’archipel d’Hawaii, la Société d’Ornithologie de Polynésie a mis en place une stratégie de sauvetage des pétrels et puffins sur Tahiti depuis 2008.

Lorsqu’un oiseau est trouvé par la population, il est récupéré et pris en charge par un « sauveteur » du réseau. Ensuite, la démarche est la suivante:

  • Examen de la santé de l’oiseau ;
  • Si nécessaire : soins (repos, nourrissage, hydratation…) ;
  • Mesures et pesée de l’oiseau ;
  • Relâché de l’oiseau.

Depuis 2012, le soutien financier de plusieurs sponsors a permis de développer et améliorer ce programme de sauvetage. De nombreuses actions de communication ont ainsi été menées : distribution de supports de communication sur toute l’île, édition d’articles de presse, interviews et messages sur les radios locales, plateaux et reportages dans les journaux télévisés. En plus de multiples interventions dispensées dans les établissements scolaires, des conférences ouvertes au grand public suivies de démonstrations de relâcher d’oiseaux ont également été données.

Ces diverses actions ont permis la création d’un réseau de bénévoles qui ont été formés à la manipulation et au relâché des oiseaux lors de sessions organisées sur le terrain.

Enfin, quelques actions similaires de sensibilisation ont été menées dans les îles de Moorea et Raiatea où la problématique est également présente.


RÉSULTATS

Grâce aux actions de communication et au fonctionnement du réseau de bénévoles « sauveteurs », 382 Pétrels de Tahiti et 32 Puffins de Baillon (ex Audubon) ont été récupérés par l’association en 2015, soignés lorsque cela était nécessaire, puis relâchés dans le milieu naturel. De plus, les données récoltées lors des sauvetages des oiseaux apporteront de précieuses informations sur l’espèce et l’impact du phénomène de pollution lumineuse.



AUTRES ESPÈCES SAUVÉES

D’autres espèces d’oiseaux marins sont également récupérés par la population et rapportés à l’association. Il s’agit souvent de poussins tombés du nid ou égarés, ou encore d’adultes blessés ou affaiblis. Les espèces les plus courantes font partie de la famille des noddis, des sternes, des frégates des fous ou des phaétons.

LES PARTENAIRES DU PROJET

Depuis 2012, la création et l’édition de supports de communication, la diffusion d’informations, la formation d’un réseau de bénévoles sauveteurs, et le sauvetage des oiseaux sont possibles grâce au soutien financier de nombreux partenaires. L’association tient à remercier le gouvernement de Polynésie française, les FONDATIONS NICOLAS HULOT et GDF-SUEZ, ainsi que les entreprises locales: EDT-ENGIE, Brasserie de Tahiti et l’Hôtel Tikehau Pearl Beach Resort (du groupe South Pacific Management).

Si vous souhaitez vous aussi nous aider à sauver les oiseaux de mer, vous pouvez faire un don pour ce programme en contactant la SOP Manu.