Home Les oiseaux Océanite à gorge blanche

Océanite à gorge blanche

OCÉANITE À GORGE BLANCHE

Photo Steve Wood


ASPECT ET IDENTIFICATION
25 cm. Mâle et femelle d’apparence identique. Aux îles Samoa, les oiseaux sont entièrement noirs. En Polynésie française, la gorge, le ventre et le croupion sont blancs ainsi qu’une bande latérale sur la face ventrale des ailes. Le reste est noir. Les oiseaux les plus clairs se trouvent surtout aux Gambier et à Rapa (Australes), des colorations intermédiaires existent mais n’ont pas été notées en Polynésie française. La queue est légèrement fourchue. Le vol, en zigzag, est caractéristique. Au-dessus de l’eau les oiseaux alternent les battements d’ailes avec des phases planées et utilisent leurs pattes pour reprendre un peu d’altitude en s’appuyant sur la surface de la mer. Son bec, noir, est légèrement crochu à son extrémité et surmonté de deux tubes cornés au bout desquels s’ouvrent les narines. Les pattes, longues et palmées, sont noires.

Ordre : Procellariiformes

Famille : Oceanitidae

Catégorie : Oiseaux marins


DISTRIBUTION

Espèce restreinte aux zones tropicales de l’Océan Pacifique. Se reproduit à Rapa, aux Marquises et aux Gambier; parfois visiteur à Tahiti et au nord de Tubuai. Niche également au Vanuatu, Fidji, Kiribati, Samoa, Nouvelle-Calédonie et Chili.


CARACTÉRISTIQUES

Pélagique, pond dans des terriers creusés au sommet des montagnes ou dans les atolls. Peut nicher à même le sol, sous la végétation.

Sifflement ténus et à peine audibles, émis de l’intérieur du terrier.

Petits poissons, œufs de poissons et céphalopodes. Piquent de petites proies à la surface de l’eau.

Contrairement à certains pétrels, ces oiseaux visitent leur nid ou leur colonie de jour comme de nuit. Ils nichent dans des terriers très fragiles, creusés sous le sable ou sous la végétation. Un œuf unique est pondu. Il est de couleur crème avec des petites tâches rougeâtres ; et mesure de 36 x 27 mm aux Marquises à 41 x 29 mm à Rapa. Incubation 50 jours par les deux sexes et élevage du jeune en 60 jours aux Gambier. La nidification est saisonnière à Rapa ainsi qu’aux Gambier, limitée à l’été austral, et étendue toute l’année aux Marquises.

Texte original de Caroline BLANVILLAIN – Compléments et mise à jour par divers membres de la SOP Manu.

Bibliographie :
https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/442134
http://avibase.bsc-eoc.org/species.jsp?avibaseid=89BF14AC276794FD
http://ifrecor-doc.fr/items/show/1283
http://www.birdlife.org/datazone/species/factsheet/22698471
http://www.hbw.com/ibc/species/polynesian-storm-petrel-nesofregetta-fuliginosa

NOMS

Nom scientifique : Nesofregetta fuliginosa (Gmelin, 1789)

Noms polynésiens :
Kotai (Mangareva), pitai (Marquises), hauhea (Raivavae), korue (Rapa)

DISTRIBUTION
  • Polynésie française : Australes, Société, Gambier, Marquises
  • Vanuatu
  • Fidji
  • Kiribati
  • Nouvelle-Calédonie
  • Chili

STATUT ET PROTECTION

L’espèce est classée « En danger » (EN) sur la liste rouge de l’UICN car de nombreux sites de reproduction connus ont été abandonnés ces 50 dernières années. Elle ne niche plus que dans des îles où les chats et les rats de grosse taille sont absents. Même le petit rat polynésien pourrait avoir un impact négatif sur cette espèce.

C’est une espèce protégée en catégorie A par le Code de l’environnement en Polynésie française.