Marquesan Kingfisher – Pahi

Marquesan Kingfisher – Pahi

Ultramarine Lorikeet – Pihiti

Ultramarine Lorikeet – Pihiti

Kuhl’s Lorikeet – Ura

Kuhl’s Lorikeet – Ura

Blue Lorikeet – Vini

Blue Lorikeet – Vini

Lori nonnette – Vini

Lori nonnette – Vini

Lori ultramarin – Pihiti

Lori ultramarin – Pihiti

Lori de Kuhl – ‘Ura

Lori de Kuhl – ‘Ura

Martin-chasseur des Marquises

Martin-chasseur des Marquises

Jeune Puffin d’Audubon

Jeune Puffin d’Audubon

Adult Audubon’s Shearwater

Adult Audubon’s Shearwater

Echos de l'asso

24 Feb

12th Feb – The Polynesian Ornithological Society receives public recognition for its actions towards the Monarchs preservation

Après sa récompense en tant que projet ‘coup de cœur’ par la fondation EDF, le sauvetage du Monarque de Tahiti est en passe de devenir le projet le plus populaire des six projets mondiaux nominés par BirdLife International pour être les plus marquants en terme de sauvetage des oiseaux. Mais pour cela, il faut continuer à voter sur le site news story !

Autre évènement à ne pas rater : l’émission ‘Des racines et des ailes’ diffuse son reportage sur nos actions en faveur des deux monarques le 26 février à 20 h 45 sur France 3.

24 Feb

25th Feb – The World comes to the rescue of our mascot!

Notre projet pour sauver le Monarque de Tahiti a été désigné comme le plus beau succès de l’année 2013 par BirdLife International grâce à un vote en ligne. Mais le manque de financement (voir notre appel) et de nouvelles menaces remettent en question la survie de notre oiseau naïf. BirdLife lance donc de toute urgence un appel aux dons pour rassembler les 40.000 euros manquant et assurer une saison de reproduction en toute sécurité pour les Monarques en 2014. Le journal The independant est de la partie ! Merci !

Nos actions

Fatu Hiva Monarch

Fatu Hiva MonarchThe Fatu Hiva Monarch a.k.a. ’Oma’o ke’eke’e (Pomarea whitneyi) is endemic to the island of Fatu Hiva in the Marquesas and is listed as critically endangered (CR) by the International Union for Conservation of Nature and Natural Resources (IUCN).
Recent surveys counted less than 50 monarchs remaining on the island. In 2006 the size of this population was 275 birds and thousands in the eighties. The rapid decrease was alarming, but it has slowed down for the past 4 years (there was a 60% territory loss rate between 2007 and 2009, that dropped to only 30% between 2009 and 2011). In 2013, 29 individuals were living in managed areas, but there were only 6 fertile couples for the whole species!!
However, there is hope. Between 2008 and 2013, 26 juveniles left the nest and have colonized the protected areas. Juveniles are easily identifiable by their white to brown feathers; the adults are entirely black.



En savoir plus

Monarque de Tahiti

Monarque de TahitiEndémique de Tahiti, le Monarque de Tahiti ou 'ōmāma'o (Pomarea nigra) est classé en danger critique d’extinction (CR).
Seuls 12 individus étaient connus en 1998, date à laquelle la SOP s'est lancé dans son sauvetage.
Grâce à des efforts continus de protection des nids de cette espèce peu prolifique, elle compte désormais 46 oiseaux adultes et 17 couples dont 11 se sont reproduits en 2014.


En savoir plus

Study and preservation of the Tahiti Petrel

Study and preservation of the Tahiti PetrelIn 2012, the Ministry of Environment (DIREN) implemented a study and preservation program concerning the Tahitian Petrel.
Carried out as part of the « French Strategy for Biodiversity », this project focuses on the conservation of the natural habitats provided by the Temehani plateaus on Raiatea island.

En savoir plus

Biosécurisation de Rimatara

Biosécurisation de RimataraRimatara est la dernière île habitée des Australes indemne de rat noir.

La colonisation de cette île par le rat noir signifierait à plus ou moins court terme l’extinction de l’unique population présente en Polynésie française de ‘ura ou Lori de Kuhl (Vini kuhlii), endémique de Polynésie orientale et une diminution certaine des effectifs du ‘oromao ou Rousserolle de Rimatara (Acrocephalus rimatarae), une espèce endémique présente uniquement sur cette île.

Outre leur importance patrimoniale, ces oiseaux ont une importance éco-touristique majeure pour le développement de Rimatara.

En savoir plus

Biosécurisation de Ua Huka

Biosécurisation de Ua HukaUa Huka est la dernière île habitée des Marquises encore indemne de rat noir, et son arrivée signifierait l’extinction du pihiti ou Lori ultramarin (Vini ultramarina) et du pati’oti’o ou Monarque Iphis (Pomarea iphis), deux espèces endémiques présentes uniquement sur cette île, sachant dans le cas du pihiti que l’espèce est désormais éteinte sur Nuku Hiva, Ua Pou, Hiva Oa, Tahuata et Fatu Hiva (où elle avait été introduite dans les années 90) et que la première cause de disparition des Monarchidés est le rat noir.



En savoir plus

Sensibilisation et formation

Sensibilisation et formationSelon ses possibilités, l'association:
- organise et participe à des actions de sensibilisation du public (Journées de l’environnement, Conférences...) et communique auprès des médias (Radio, Télévision)
- intervient auprès des établissements scolaires
- organise des sorties sur le terrain (observations, enregistrements sonores, photographies...).

En savoir plus

Survey field work

Survey field workManu conducts several ecological assessments throughout the french polynesian islands, from logistics to fieldwork.
One example, in June 2012, a team of scientists (botanist, marine biologist and ornithologists) plus one local guide reached three uninhabited atolls south of the Tuamotu (Morane, Vahanga, Tenarunga). These atolls being so remote, very few boats come alongside. The purpose of this mission was to draw up an inventory of the existing fauna and flora for a rat eradication project.

Photo : Morane atoll is localised in the Southern Tuamotu archipelago, 1400km East of Tahiti and 160km South of the nearest atoll (Maria).


En savoir plus

Sauvetage des oiseaux marins

Sauvetage des oiseaux marinsUn programme de sauvetage des oiseaux marins a été mis en place par l'association. Il consiste à mener des actions de communication et de sensibilisation de la population, et à coordonner un réseau de bénévoles "sauveteurs" afin de recueillir les oiseaux marins en détresse, en particulier les pétrels et puffins ayant subi l’attraction aux lumières.

En savoir plus

Nos partenaires